Blog

Actualités de fin d’année : pourquoi ce silence ???

Cela fait plusieurs mois que notre blog reste muet. Que se passe-t-il chez Occitech ?

Beaucoup de choses, vous allez voir !

Recrutement

Pour faire face à l’accroissement de notre activité, Matéo et Sylvain nous ont rejoints cet été.

Le processus en lui-même a été très long : dès septembre 2016 nous publiions notre annonce de recherche d’un développeur Magento. Début 2017, face à l’absence de candidature, nous repositionnions notre recherche vers un développeur web (« tout court »). A la fin du printemps, après cette fois quelques entretiens infructueux, et en constatant qu’il nous faudrait en fait deux personnes, nous avons enfin les candidatures idéales. Mais Matéo et Sylvain avaient trois mois de préavis… Ce n’est donc que cet été qu’ils nous ont rejoints.

Le processus d’accueil est très orienté formation intensive. L’arrivée de nouveaux collaborateurs mobilise toute notre équipe afin de les adapter à nos outils, nos méthodes et nos compétences techniques. C’est éprouvant pour eux et chronophage pour nous, mais nécessaire afin de compter sur eux le plus vite possible sur les tâches les plus complexes pour le plaisir de tous.

Création de la petite sœur : commit42

Lorsque nous nous sommes associés en 2011, Pierre et moi, nous avons mis sur la table des objectifs de collaboration. Si le plaisir de travailler était et reste toujours notre objectif premier, il figurait le fait de rester une société à taille humaine et ce pour plusieurs raisons : rester « artisanal », garder des relations humaines proches dans l’équipe, garder un niveau de qualité homogène, ne pas stresser pour vendre chaque mois de la prestation à la pèle, et permettre à Pierre de continuer à coder le plus possible. Nous ne voulons pas gérer un cheptel de développeurs à mettre à disposition, nous voulons être au cœur d’une petite équipe agile qui fait du bon boulot dans une bonne ambiance. Oui, nous limitons volontairement notre capacité à développer notre business par la taille pour préserver des valeurs quotidiennes.

Cependant, qui dit petite équipe dit capacité de production réduite. Or depuis deux ans le flux client entrant ciblé est supérieur à notre capacité de production. Et nous nous orientons vers des collaborations de longue durée sur des projets complexes avec une tarification plus élevée, et nous avions plusieurs clients historiques avec des besoins moindres, des moyens qui ne peuvent suivre notre évolution tarifaire et qui au demeurant sont des gens adorables et ne sont absolument pas responsables de notre évolution et de ses conséquences. Il nous était difficile de les remercier simplement.

Si nous souhaitons garder Occitech à taille humaine, nous n’avons en revanche rien contre le fait d’être un plus gros rassemblement de développeurs dans un même lieu à partager nos compétences, nos expériences et nos pauses café, déjeuner, soirées… Pourquoi ne pas créer une « spin-off » ?

Incubateur privé

Ce que nous avions à offrir : des projets existants, des prospects, une mise de départ (capital), des compétences techniques à transmettre, un lieu de travail et de vie commun, des conseils de gestion et d’organisation, des valeurs et une transparence comptable déjà en place chez Occitech, la prise en charge de l’administratif.

Nous avons trouvé, là aussi après quelques péripéties, trois personnes géniales qui sont déjà là depuis trois mois : Flavien, Giovanni et Maxime. Ils démarrent sur les chapeaux de roue ! Les indicateurs sont tous au vert, le planning est déjà plein pour les trois prochains mois, mais surtout la vie en communauté est un réel plaisir quotidien, source d’inspiration et de partage pour nos deux équipes. Bienvenue à commit42 !!!

Toute cette mise en place a demandé également beaucoup de temps à l’équipe et explique en partie notre silence. Mais l’expérience est positive et pourrait être réitérée régulièrement. Deux clients nous ont même suggéré de créer avec eux des structures dévolues à leurs besoins dans cet esprit afin de les aider sur les embauches, la formation et la mise à disposition d’un cadre de travail et d’une organisation adaptés aux développeurs.

[SPOIL] Tout laisse donc à penser qu’avec l’évolution à venir de nos structures et de tels projets, nous déménagions dans les proches années vers un lieu plus grand et encore plus sympa. Dire que cela ne fait qu’une année que nous sommes dans nos nouveaux locaux…

Front-Commerce : notre premier projet en tant qu’éditeur

C’est certainement la plus lourde raison de notre silence. Boostrapé en 2015, démarré sérieusement fin 2016, Front-Commerce nous occupe grandement et beaucoup plus que prévu ! A tel point qu’une certaine pression commence à poindre dans l’équipe. Heureusement, nous y sommes presque !

Né du constat que notre solution e-commerce préférée Magento, même (et surtout ?) dans sa toute dernière version 2, n’est pas au goût du jour sur la partie front, Pierre a proposé d’étudier la faisabilité de créer notre propre moteur front qui communiquerait avec Magento2 par son API. Une architecture moderne, en micro-services, qui permettrait une ergonomie sans limite, des performances incroyables et une expérience développeur (DX) radicalement modernisée, tout en continuant à utiliser en back par le e-commerçant une solution puissante et robuste qu’il serait inimaginable de prétendre dupliquer.

Nous sommes à quelques semaines de mettre en production nos deux premiers projets clients ! Malgré les nombreux écueils, malgré notre taille modeste qui limite notre capacité de développement et nos investissements, Front-Commerce arrive ! Et l’accueil de la communauté est impressionnant. Nous recevons des contacts de plusieurs pays, et validons que nous ne sommes pas les seuls à rêver de pouvoir utiliser les outils d’aujourd’hui pour proposer des boutiques de nouvelle génération.

[TECH] Nous y avons mis : React, GraphQL, NodeJS, StoryBook, Atomic Design. Les technos et les bonnes pratiques du moment.

Pour un prestataire qui vend basiquement son temps à des clients qui en ont besoin, prendre la casquette d’éditeur est très complexe. Le paradigme est complètement différent ! On ne vend plus du temps, mais un produit (sa licence) et toujours un peu de temps (le support). Il faut convaincre de ses qualités, de notre capacité à le maintenir, de sa rentabilité finale. Toute une nouvelle aventure qui s’ouvre devant nous et que nous comptons réussir avec des intégrateurs qui veulent eux-aussi repousser les lignes du commerce en ligne.

Des news très prochainement… En attendant, si vous êtes dans la partie ou connaissez des gens qui le sont, n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Conclusion

Le temps nous a manqué cette année. Ces projets que nous portons sérieusement ne nous ont pas permis de vous faire nos habituels articles de blog comme nous en avions pris l’habitude. Mais tout va bien ! Nous espérons reprendre le rythme en 2018. En attendant, vous pouvez lire les articles de Julien sur des sujets front et particulièrement sur React : https://www.julienpradet.fr/.

Nous étions quand même là à de nombreux événements locaux, en tant que spectateurs et parfois orateurs ou sponsors : ToulouseJS, Apéro Web, Afup Toulouse, OpenGento, DevFest, Digital Place, Pitch Me Up… On s’y retrouve ?