Blog

Dev Open Sud 2014 – Nos retours

Cette année le Dev Open Sud  s’est déroulé dans le verdoyant pays-basque, plus précisément dans un chalet du petit village d’Iraty.

En dépit d’une météo capricieuse, l’événement a tenu toutes ses promesses.

Le fait le plus marquant a été l’absence du Wi-fi dans le chalet qui pourtant n’ a pas été un frein, bien au contraire, nous permettant d’être plus efficaces dans la recherche d’information (braver le vent, la pluie et le froid pendant 10min afin de récupérer les précieuses documentations et informations diverses, refroidit les développeurs les plus téméraires).

Comme d’habitude: partage, échange, convivialité étaient au rendez-vous.

Vu par Damien

Je suis parti sans ordinateur portable afin de faire un maximum de pair-programming pour m’enrichir des pratiques des uns et des autres, de partager ses connaissances et de ne pas m’isoler (petit regret de l’an dernier)

Les technologies

Elixir
Premier kata réalisé en Elixir, permettant d’appréhender la programmation fonctionnelle et le langage Elixir (avec le pattern matching) et le principe d’immutabilité. J’ai trouvé le code produit concis et élégant (et je dis pas ça pour faire plaisir à Pierre).
Dart & Polymer
J’ai ensuite expérimenté Dart, qui s’éloigne grandement de JavaScript de mon point de vue. L’application réalisée était basique (un serveur (écrit en Dart lui aussi) simulant un web-service donnant des résultats en JSON) puis une partie front qui affichait & filtrait les résultats à l’aide de Polymer (afin de se frotter aux Web Components). Je ne pense pas que je réutiliserai Dart, pour des applications en production, je n’ai pas assez expérimenté le langage mais je trouve ce langage un peu trop contraignant à mon goût, de plus l’absence de VM Dart dans les navigateurs modernes obligeant le code Dart à être compilé en JavaScript fait décroître son intérêt, et de mon point de vue le relaye au rôle de pré-processeur (mais permet de rendre plus « robuste » une application js grâce/ à cause du typage).
MeteorJs
Je connaissais déjà MeteorJS auparavant (dans les premières releases), mais durant le Dev Open Sud nous avons réalisés deux prototypes d’applications (gestion de pédalos, génération de mots de passe) très rapidement. Ce framework JavaScript full-stack reste une agréable surprise durant le weekend. En effet, il est relativement aisé de faire une application Server & Frontend, de les faire communiquer entre elles sans soucis, d’inclure des fonctionnalités de login à des services tiers, et plus encore (réutiliser des paquets npm via Meteorite et son paquet npm). Il est certain qu’en l’état actuel du framework, il n’est peut être pas utilisable pour de la production, mais prend tout son intérêt dans le protoypage d’une application, ou dans le cas d’un proof of concept comme nous avons pu le constater durant le week-end.
AngularJs
On ne présente plus ce framework. Mais j’ai eu le plaisir de découvrir avec Pierre, la possibilité d’avoir une application frontend sans backend (serveur) en utilisant le localStorage. Nous avons également réussi l’écriture d’un fichier entièrement faite côté client. (article à venir)

Pas mal de choses donc, encore un grand merci aux organisateurs de cet évènement.

Vu par Pierre

Ayant regretté de n’avoir pas pu participer à la première édition du DevOpenSud ce fut avec impatience que j’attendais cette retraite au calme, avec des passionnés. Le but indiqué étant de « faire des trucs » je dois dire ne pas avoir été déçu !

J’avais pour l’occasion préparé un petit projet afin de pouvoir jouer au fil des discussions sur les thèmes qui me tiennent à cœur en ce moment. Cela nous aura permis au fil du weekend de mettre en application et de discuter de choses comme :

  • le TDD (développement piloté par les tests),
  • le découplage du métier dans une application AngularJS et son injection avec Browserify,
  • l’utilisation de la File API HTML5,
  • la facilité de portage d’une application HTML/JS en application « lourde » avec Node-Webkit,
  • l’héritage de tests avec Mocha (ou sa difficulté de mise en oeuvre)

Merci à tous mes pairs pour ces échanges sur le sujet !

En terme technique j’ai également découvert pas mal de choses en voguant de projet en projet sur lesquels d’autres travaillaient : première immersion dans ReactJS, DART, F#, réévaluation et expérimentation avec MeteorJS, test de deployd pour créer une API vite fait bien fait, la place des interviews en mode « Running Lean » et bien plus encore !

Ceci dit, la technique n’est qu’un prétexte pour se retrouver entre passionnés et échanger au delà du code. Là dessus j’ai pour ma part approfondi beaucoup de mes réflexions du moment notamment au niveau de l’organisation d’une équipe, de Running Lean, des technologies à mettre en œuvre en fonction des besoins selon l’avancement du projet, mais aussi et surtout de matériel de randonnée, de vie familiale et bien d’autres choses.

Bref, c’est à mon sens un évènement loin du quotidien qui permet de redonner l’envie d’explorer de nouvelles choses et de changer son point de vue : chose primordiale dans notre métier. En ce sens, mission accomplie !

Avis aux amateurs, n’hésitez pas à décliner l’idée près de chez vous et organisez un Dev Open Ouest par exemple, ou à refaire une nouvelle session dans quelques mois.

Merci à tous ceux qui ont rendu ça possible par leur temps, et leur présence.